Ça va passer

« Les gens sont frustrés à un point, ma foi, je crois extrêmement : ils ont besoin de s’égorger au moins une p’tite fois de temps en temps. » – Jean Leloup On ne parle pas souvent de la colère. Encore moins de celle des femmes qui, à ce qu’on dit, n’est pas jolie. Dans ma boîte de courriel, … Continuer la lecture de Ça va passer

Les ailes du désir

Les oiseaux m’aident à traverser l’hiver, même les migrateurs dont je guette le retour.

De la relativité

Soulager la misère d’autrui est une excellente façon de se moquer des siennes.

Qui a volé l’Halloween?

Le 1er novembre 2016, la mort dans l’âme, j’ai fait une croix sur l’Halloween. Sur la table de l’entrée, le grand bol de friandises était encore plein au deux tiers, faute de visiteurs*. Si nous habitons un quartier métissé par ci et vieillissant par là, je ne suis pas prête à dire que les immigrants et … Continuer la lecture de Qui a volé l’Halloween?

Un 26 août, l’été dernier

Les plans, des fois, ne marchent juste pas.

Je ne suis pas un Mini-Wheat

La persévérance est au cœur de l’acte d’écrire, du mien. Le café, la méditation, le sommeil, le temps, long ou court, n’y peuvent rien. Dans mes heures sombres, j’ai parfois l’impression d’écrire plus vrai, mais je me trompe. Certaines de mes créations les plus riches sont nées d'expériences merveilleuses.  Qu’on traîne toujours dans le même … Continuer la lecture de Je ne suis pas un Mini-Wheat

Éloge du « vous »

Aujourd’hui, j’ai lunché avec une ex-relation thérapeutique, devenue avec le temps relation professionnelle, puis amicale. Nous entretenons désormais un lien d’auteures puisqu’elle écrit aussi, quoique de la psycho plutôt que de la fiction. J’ai toujours admiré cette femme intelligente et vive, dont je partage l’humour et les principes. À l’époque où je m’asseyais dans son … Continuer la lecture de Éloge du « vous »

Mon alphabet médical

En cette époque où une généreuse portion de la population n’a pas de médecin de famille, j’ai trouvé le moyen de larguer celle qui me « suivait » depuis huit ans pour cause d’incompétence soupçonnée. D’autres avant moi ont dû faire la même chose puisque j'obtenais toujours un rendez-vous à vingt-quatre heures d'avis. Avouez que c'est louche. … Continuer la lecture de Mon alphabet médical

Avenue des souvenirs

Aujourd’hui, j’ai achevé un vingt-quatre heures chez mes parents, dans la ville où j’ai vécu mon adolescence et apprivoisé l’âge adulte. Une fois passé ce qui, à Montréal, serait l’heure de pointe, et pendant que maman dormait encore, je suis allée courir. La langue anglaise a une jolie expression pour évoquer l’expérience que j’ai vécue : … Continuer la lecture de Avenue des souvenirs

Mariage de raison

J’ai acheté l'an dernier un ordinateur que je conspue pour y faire rouler des logiciels que je n’aime pas. L’installation du portable a connu divers ratés qui ont contraint les techniciens de mon fournisseur à y passer plus de temps que moi. Pendant qu’ils s’activaient à distance sur la machine, je poursuivais mon travail de … Continuer la lecture de Mariage de raison