Fin de partie

L’an dernier, à cette date, je publiais le premier d’une cinquantaine de billets hebdomadaires qui relataient à peu près mon année 2016. J’ai expliqué ici le but de ma démarche.

Lire la suite

Dans le ventre des musées

Aujourd’hui, j’ai écoulé l’après-midi dans un musée désert. Peu de choses égalent à mes yeux le singulier plaisir que procurent les salles vides d’un grand musée. Entre un blockbuster qui fait courir les foules et une collection permanente qui n’attire personne, je me trouve bien à mon aise au milieu de la seconde. Mon contentement est décuplé quand la visite m’entraîne dans un bâtiment flambant neuf. Lire la suite

Fin de chapitre

L’an dernier à cette date, ma coiffeuse me racontait le point fort de ses vacances annuelles. Tout en enduisant mes repousses de coloration, elle a raconté comment une quinzaine qui devait se dérouler sur le pont du bateau de son amoureux en éclusant du rosé accompagné de crevettes sauce coco, s’est terminée dans un couloir d’hôpital, à attendre des résultats d’examen. Lire la suite

Je ne suis pas un Mini-Wheat

La persévérance est au cœur de l’acte d’écrire, du mien. Le café, la méditation, le sommeil, le temps, long ou court, n’y peuvent rien. Dans mes heures sombres, j’ai parfois l’impression d’écrire plus vrai, mais je me trompe. Certaines de mes créations les plus riches sont nées d’expériences merveilleuses.  Lire la suite

Une fugue au nord de Crémazie

Aujourd’hui, j’ai assisté à un concert de musique baroque dans un atelier de couture du boulevard Saint-Laurent. Pas le boulevard Saint-Laurent du chic Plateau ou du Mile-End hipster, ni celui de la petite Italie ou de Villeray. Lire la suite

Amours, délices et magazines

Aujourd’hui, j’ai trouvé dans ma boîte aux lettres le premier numéro de mon abonnement au magazine The New Yorker. Probablement en panne de lectorat traditionnel (c’est-à-dire celui qui aime tourner des pages en papier), l’éditeur offre ces jours-ci à ses amis Facebook un abonnement de douze semaines à douze dollars. Comment pouvais-je refuser? Lire la suite

J’ai planté un… pin

Aujourd’hui, nous avons planté un arbre. Un beau grand pin comme les aimait Tom Thomson. Je sais, je vois grand et loin. Malgré son jeune âge, le nôtre peut déjà se qualifier ainsi puisqu’il a fallu rabattre les sièges avant et arrière de la voiture pour le transporter de la pépinière jusqu’au chalet. Lire la suite