Basta!

Pourquoi attend-on si longtemps avant de rompre une relation?

Il y a longtemps que je t’aime

Mes parents célèbrent cette semaine leur 60e anniversaire de mariage. En cette époque d’obsolescence programmée, le chiffre dépasse l’entendement.

Mon alphabet médical

En cette époque où une généreuse portion de la population n’a pas de médecin de famille, j’ai trouvé le moyen de larguer celle qui me « suivait » depuis huit ans pour cause d’incompétence soupçonnée. D’autres avant moi ont dû faire la même chose puisque j'obtenais toujours un rendez-vous à vingt-quatre heures d'avis. Avouez que c'est louche. … Continuer la lecture de Mon alphabet médical

Chez Homesense

L’autre jour, victime d’une crampe au cerveau, j’ai pensé que ce serait une chouette idée d’aller à l’ouverture du nouveau Homesense, pas loin de chez moi. J’ai toujours aimé ça, moi, Homesense. Ça fait que je franchis le premier jeu de portes automatiques et j’aperçois un stock de bouteilles d’eau offertes gracieusement à la clientèle. … Continuer la lecture de Chez Homesense

Avenue des souvenirs

Aujourd’hui, j’ai achevé un vingt-quatre heures chez mes parents, dans la ville où j’ai vécu mon adolescence et apprivoisé l’âge adulte. Une fois passé ce qui, à Montréal, serait l’heure de pointe, et pendant que maman dormait encore, je suis allée courir. La langue anglaise a une jolie expression pour évoquer l’expérience que j’ai vécue : … Continuer la lecture de Avenue des souvenirs

Mariage de raison

J’ai acheté l'an dernier un ordinateur que je conspue pour y faire rouler des logiciels que je n’aime pas. L’installation du portable a connu divers ratés qui ont contraint les techniciens de mon fournisseur à y passer plus de temps que moi. Pendant qu’ils s’activaient à distance sur la machine, je poursuivais mon travail de … Continuer la lecture de Mariage de raison

Les frelons de l’été

Avec la belle saison reviennent les tondeuses, taille-bordure, souffleuses à feuilles et autres joujoux motorisés destinés à améliorer la vie des résidents, moyennant un empoisonnement temporaire et récurrent du quartier. D’ici quelques semaines, les climatiseurs, les hors-bord et les moteurs de piscine reprendront du service, pour le meilleur et pour le pire. En juillet, on … Continuer la lecture de Les frelons de l’été

Une journée au centre-ville

Aujourd’hui, je me suis rendue au centre-ville pour une formation en déontologie dans les bureaux de l’ordre professionnel dont j'envisage de devenir membre. Je n’ai pas encore décidé si je paierai les sept cents dollars de cotisation annuelle exigés pour ajouter quelques lettres au bout de mon nom. J’ai fait sans pendant quinze ans; en … Continuer la lecture de Une journée au centre-ville

À deux

Aujourd’hui, j’ai constaté qu’après dix-neuf ans de mariage, la complicité se mesure dans les plus bêtes niaiseries qui émaillent le quotidien du couple. Faire l’épicerie, déposer un chèque, arrêter à la SAQ, et rire ensemble des travers d’autrui, du coût astronomique des denrées et de l’heure qui passe. Reconnaître chez l’autre son propre humour, goûter … Continuer la lecture de À deux

Tout ce qui m’énerve

Bonjour/Hi. Le ratio inversé plastique-biscuits dans les emballages de biscuits. Les formules usées à la corde sur Facebook. La sollicitude des pharmaciens, depuis que l'État les autorise à facturer des services de consultation dès qu’on leur pose une question (même : «Est-ce que je peux payer mon dentifrice à cette caisse? »). Aspergillus pour l'ensemble de ses … Continuer la lecture de Tout ce qui m’énerve